Concert Dimanche 7 Octobre 2018 à 18h

« Hommage

à Tristan Clais »

Cliquez ici pour visiter son site
Et cliquez ci-dessous pour le
Programme

Frédéric Muñoz : orgue

Nicolas Muñoz : violoncelle

Séverine Pantel : Harpe

Marie-Pierre Desjoyaux : Soprano

Mireille Chabal : Récitante

   Œuvres de Tristan CLAIS, Jean-Sébastien BACH, Jehan ALAIN, …

 

Le compositeur et graphiste Tristan Clais est décédé le 4 janvier de cette année.

Né en 1929, Tristan Clais a fait des études musicales et théâtrales au Conservatoire Royal de Bruxelles, à la suite desquelles il est engagé comme comédien au Théâtre National de Belgique et autres scènes pendant plusieurs saisons. En 1958, il entre à la Radio Télévision Belge où il présentera les programmes musicaux et les concerts publics pendant seize ans. Parallèlement il mène une carrière de concertiste (baryton) particulièrement en Allemagne (oratorios, lied …) et de récitant (œuvres de H. Pousseur et M. Butor, Darius Milhaud, etc…). A cette époque il reçoit des cours particuliers de direction d’orchestre d’Igor Markevitch. En 1962, une bourse du gouvernement italien lui est attribuée pour perfectionner sa formation musicale à l’Academia Belgica de Rome. C’est là qu’il décide de se consacrer définitivement à la composition.

Pendant toutes ces années, Tristan Clais participe aux activités du groupe surréaliste Phases. Il écrit des textes, participe à des happenings, réalise des collages et des graphismes.

A partir de 1971 ses œuvres musicales seront régulièrement créées et diffusées, en France et à l’étranger, fréquemment sous sa direction. Son œuvre compte un nombre important d’opus utilisant divers ensembles instrumentaux, chanteurs et organistes. Parmi les plus célèbres il faut citer la série des Cygnus, le Clavecin libéré, le Regard de l’orgue et la Montagne, l’écriture et la soie. Plusieurs de ces œuvres ont été créées à Montpellier et sa région où le compositeur a vécu la dernière partie de sa vie.

Tristan Clais est également l’auteur d’une œuvre graphique « Musique Fiction ». C’est à partir de l’architecture de l’écriture musicale de notre temps, jointe aux schémas illustratifs de l’astrophysique qu’elle s’est construite, avec, en arrière plan, ses relations suivies avec le surréalisme et le mouvement Phases qui en est l’héritier : graphismes à l’encre métallique dorée sur fort carton noir avec quelques éclairages à la gouache de couleur vive.

Frédéric Muñoz – ResMusica

Marie-Pierre Desjoyaux – Voix

Après des études au C.N.R de Nancy et de Montpellier en piano et en formation musicale, Marie-Pierre Desjoyaux obtient une médaille d’or dans ces deux disciplines et un CA de formation musicale.

Elle enseigne alors près de vingt ans au C.N.R de Montpellier. Parallèlement elle entreprend des études de chant qu’elle poursuit avec Jean-Pierre Blivet et suit des stages de perfectionnement avec François Le Roux (mélodies Françaises) et Gilles Ragon ainsi que Guillemette Laurens (musique baroque). L’enseignement lui tenant toujours à cœur, elle intervient régulièrement à la faculté de médecine de Montpellier auprès des étudiants orthophonistes.

Elle remporte le premier prix à l’unanimité du Concours International de Mélodies Françaises de Saint-Chamond, et participe au Festival de Radio-France pour une création contemporaine avec l’ensemble « Diagonales ». Elle chante Les Saisons de Haydn sous la direction de Jean-Sébastien Béreau. Elle aborde un répertoire très large : oratorios, cantates baroque et classique, airs d’opérettes, mélodies et lieder. Aujourd’hui, elle se produit dans de nombreux festivals : Aigues-Mortes, Valmagne, Musiques au Cœur du Médoc et des Graves, Gala d’automne de Lyon, Festival du Vigan, et les Estivales de Carpentras. En Europe, c’est en Allemagne avec l’orchestre de Minsk, en République Tchèque, en Autriche avec les solistes du Mozarteum, mais aussi à l’Ile de La Réunion, en Nouvelle-Calédonie, en Martinique et même en Arabie Saoudite avec Marie-Christine Barrault, qu’elle donne des concerts. Elle chante régulièrement avec la harpiste, Isabelle Toutain, la pianiste, Galina Soumm, l’ensemble Arianna et l’Orchestre de chambre des Cévennes.

Depuis deux ans, élargissant son répertoire, elle chante avec le quartet de jazz « Ad Libitum ». Partis tout récemment en tournée au Qatar et en Arabie Saoudite, ils ont des projets de concerts au Koweit et à Bahrain. Marie-Pierre Desjoyaux a été invitée en 2011 à Vienne au Palais de Lobkowitz pour participer à un concert donné à l’occasion du centenaire de la mort de Gustave Mahler. Enfin à la suite d’un stage de gestuelle baroque avec Michel Verschaeve, l’idée lui est venue de créer un spectacle qui associerait musique, déclamation et gestuelle baroques et dont le lien serait Les Fables de Jean de La Fontaine. Elle se perfectionne donc avec Margit Legler, prend des cours de danse baroque. En 2013 le spectacle « Jean de La Fontaine et les Musiciens du Roy » est créé.

Séverine PANTEL – Harpe.

Née en 1980, Séverine commence la harpe à l’âge de 9 ans à l’école Nationale de Musique de Nîmes. Poursuivant sa formation, elle étudie à l’école de musique d’Arles avec Lydia Laurent puis au Conservatoire National de Région de Marseille et de Toulouse où elle obtient deux premiers prix en harpe et en formation musicale ainsi que le Diplôme d’état pour enseigner la harpe.

Admise au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, elle obtient le prix de harpe dans la classe de Fabrice Pierre en 2004.

Grâce à la réussite du concours AÏDA, elle a pu participer à quelques séries de l’Orchestre du Capitole de Toulouse.

De 2004 à 2009, elle a joué régulièrement avec l’opéra de Limoges ainsi qu’avec différents ensembles de la région du Languedoc-Roussillon.

En 2005, elle a obtenu le concours de la liste d’aptitude pour valider le Diplôme d’État. Elle enseigne depuis 2004 au Conservatoire de Musique Maurice André d’Alès Agglomération sur les unités d’Anduze et d’Alès, où elle est titulaire.

Elle se produit fréquemment avec des ensembles de la région joue Depuis 2005, elle forme le duo « Résonance » aux côtés de Nicolas Munoz au violoncelle. Ils se produisent dans divers Festivals internationaux tels que celui de Saint Guilhem le Désert et du Piémont en Italie.En 2013, ils enregistrent tous deux un cd pour harpe et violoncelle « Confidence » CHEZ xcp.

Elle organise aussi l’été des stages pour faire partager sa passion pour la grande harpe et la harpe celtique. Séverine joue depuis 2016 avec le groupe Tullybrook où les musiciens trouvent un équilibre entre le respect de la musique traditionnelle celtique et l’inventivité qui créent l’identité du groupe. Ils ont eu la joie de se produire en Juillet 2016 au festival de musiques du monde : Fiest’A Sète.

Nicolas MUŇOZ – Violoncelle

Né en 1977, il débute sa formation à l’âge de huit ans. Il obtient un premier prix de violoncelle ainsi que le premier prix de musique de chambre à Nice en 1999.

En 2000, il obtient un diplôme de concertiste à l’école Normale Supérieure de Paris dans la classe de Manfred Stilz.

Il se perfectionne aux côtés de prestigieux professeurs tels que Philippe Muller, Garry Offman, Arto Noras et Marc Coppey.

En 2001 il obtient son diplôme d’état de violoncelle au Cefedem d’Aubagne et enseigne à l’école de musique de Gap jusqu’en 2003 puis il intègre les écoles de musique d’Alès et Anduze.

En 2007, il obtient le concours de la liste d’aptitude pour valider le diplôme d’état.

Violoncelle solo de l’orchestre « Alès Sinfonia », il est aussi membre de l’ensemble baroque de Montpellier au coté d’Yvon Repérant. Il intègre aussi régulièrement l’orchestre de Chambre des Cévennes.

Depuis 2005, il forme le duo “Résonance” aux côtés de Séverine Pantel à la harpe. Ils se produisent dans divers Festivals internationaux tels que celui de Saint Guilhem le désert et du Piémont en Italie.

En 2008, il enregistre avec l’ensemble baroque Italien « Hypothesis » un cd pour le label Tactus, consacré à Bach et Mozart. En 2013, il enregistre un cd pour harpe et violoncelle « Confidence » chez Xcp.

Frédéric Muñoz – Orgue

Frédéric Muñoz est natif d’Alès. Il est organiste titulaire au Temple d’Alès depuis 1970 et titulaire-conservateur de l’orgue historique J.-P. Cavaillé (1782) de l’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert depuis Mai 1980. Il est professeur d’orgue à l’Académie d’été « Orgues en Cévennes » dont il fut directeur durant plus de 25 ans. Dès 1987, il a dirigé la construction du nouvel orgue du temple d’Alès, achevée en 1993. Depuis, il veille à la fois à sa conservation et à ses améliorations, en 2013 et 2018. Il se produit depuis plus de trente cinq ans sur la plupart des orgues historiques de France au sein de nombreux festivals, ainsi qu’en Espagne, Italie, Belgique, Luxembourg, Allemagne et Canada.

Il a obtenu les meilleures critiques pour la plupart de ses enregistrements CDs : (5 Diapasons et 4 étoiles au Monde de la Musique), et obtenu un Diapason d’Or  pour son CD « Tientos » , dédié à la musique d’Orgue Baroque Ibérique. 

Frédéric Muñoz est Président Honoraire de l’Académie Internationale « Orgues en Cévennes » et de l’association « Ars Musica ». Homme de radio, il est producteur de plusieurs émissions musicales sur l’antenne de Radio RCF. Depuis 2007, il est chargé de la chronique des disques, des livres et des concerts d’orgue sur le site d’actualité musicale en ligne www.resmusica.com. Il est membre du Jury du Concours d’Orgue international Bach de Lausanne. Haut représentant de la musique baroque en France, il défend ardemment la cause de l’orgue ancien.

 

 

Laissez un commentaire