Ciné Orgue – La passion de Jeanne d’Arc

Mercredi 14 mars 2018 à 20h

de Carl Theodor Dreyer

avec Renée Falconetti

Film de 1928

avec des improvisions à l’orgue

de Frédéric Muñoz

 Participation libre

Indications pour arriver par le tram :

cliquez ici

 
Facebook
 
  Synopsis :

En 1431, Jeanne est conduite enchaînée, dans le château de Rouen, devant un tribunal ecclésiastique au service de l’occupant anglais. Enchaînée, avec une simplicité désarmante, elle explique ses gestes devant une foule qui a décidé de la condamner avant même le début de son jugement. Jugée hérétique, elle sera condamnée et brûlée vive sur le bûcher, au milieu d’une foule déchaînée…

Éblouissante mise en scène où la caméra scrute les visages, les regards, sans se soucier du décor environnant. Dreyer multiplie les gros plans de Renée Falconetti, l’une des plus bouleversantes Jeanne d’Arc de l’histoire du cinéma. Plus qu’un film, une méditation. Chris Marker : « Si Dreyer est l’égal des plus grands par le langage, il est supérieur aux plus grands par son propos. Et s’il est vain et probablement impossible de choisir le second chef-d’œuvre du cinéma, il est aussi impossible d’hésiter en ce qui concerne le premier. La Passion de Jeanne d’Arc est le plus beau film du monde. »

Film restauré par la Gaumont.

(France, 1928, 1h36, N&B, avec Renée Falconetti, Eugène Silvain, Maurice Schutz, Louis Ravet, André Berley)

  La Passion de Jeanne d’Arc est un film français réalisé par Carl Theodor Dreyer en 1927 et projeté pour la première fois à Copenhague le . Il s’agit d’un film muet mais qui avait été initialement conçu comme un film parlant, ce à quoi Dreyer dut renoncer pour des raisons liées à l’équipement technique du studio. D’où l’aspect déconcertant de ce film, qui adopte déjà les codes du parlant tout en restant un film muet.

[Srce : Wikipédia ]Lien vers les commentaires sur Wikipédia concernant ce film : lien
  Décors : Hermann Warm et Jean Hugo

Costumes : Valentine Hugo et Jean Hugo

 

Laissez un commentaire